Avec Recyclop, les mégots de cigarettes ramassés, produisent de l’électricité

Un système écologique

Même si certaines mesures restent à prendre, cette nouvelle alternative pourrait révolutionner la production d’électricité sans avoir recours aux énergies fossiles : “Cette technique rejette 10 fois moins qu’une centrale classique en France“, défend Abdes, “d’autant plus que c’est local“.

Outre le côté environnemental, cette solution facilite la logistique de l’association. En effet, 600 kg de mégots ont étés brûlés, mais 500 autres kg sont encore stockés dans un local. Au début, l’association s’axait sur l’aspect recyclage de ces déchets dangereux, mais en vue du nombre de kg de mégots récoltés, “je ne sais pas où ni comment nous aurions recyclé la totalité”, se questionne Abdes.

Le troisième bon point, c’est le point économique. Les tarifs de la centrale de Rognac n’ont pas été communiqués mais selon Abdès et Paola, chargé de développement de l’association, il s’avère que “le prix est nettement plus intéressant“.

Faire face au fléau avec des solutions en amont

Sur les 200 tonnes de mégots ramassés par an à Marseille, Recyclop en a récupéré 750 kg en 2019. La récolte augmente d’année en année puisque l’association voit toujours plus loin. 

Source : Madeinmarseille

Partager l'article
Tags:

Laisser un commentaire