OPÉRATION RECYCLOP

Il est indispensable que les fumeurs intègrent l’idée que jeter leurs mégots par terre n’est pas un geste anodin mais une action polluante qui pèse non seulement sur l’environnement et sur la qualité de vie des croisiens, mais aussi sur l’attractivité touristique. Ce « petit geste », devenu banal pour certains fumeurs, s’avère de plus coûteux pour la commune. Pour continuer à…

Lire la suite

Marseille : Plus de 10.000 mégots ramassés sur la plage des Catalans en une journée

Seules trois plages sont sans tabac dans la cité phocéenne A la fin de l’été, il y a les bilans de la saison touristique et ceux, moins glorieux, des opérations citoyennes de nettoyage. Pas moins de 10.000 mégots de cigarette ont ainsi été ramassés samedi sur la plage et la baie des Catalans à Marseille, selon Recyclop-Un œil sur la planète, l’une des associations ayant…

Lire la suite

A Marseille, Recyclop fait la chasse aux mégots

Chaque année, selon une estimation de l’Organisation 4 300 à 4 950 milliards de mégots se retrouvent dans la nature. C’est le premier déchet plastique marin retrouvé sur le littoral : chaque année, selon une estimation de l’Organisation 4 300 à 4 950 milliards de mégots se retrouvent dans la nature. Un filtre, fabriqué en acétate de cellulose (c’est-à-dire en plastique, oui)…

Lire la suite

100.000 mégots jetés par terre toutes les heures à Marseille

Un mégot jeté par terre, c’est tout sauf un geste anodin. D’abord c’est sale, visuellement… mais c’est surtout très polluant ! Un mégot pollue à lui seul 500 litres d’eau. Pour ces raisons notamment, et après La Ciotat, Marseille s’attaque aussi aux fumeurs sur ses plages : l’interdiction de fumer est entrée en vigueur ce jeudi sur les plages de Borély, de la Pointe Rouge…

Lire la suite

Avec Recyclop, les mégots de cigarettes ramassés, produisent de l’électricité

Un système écologique Même si certaines mesures restent à prendre, cette nouvelle alternative pourrait révolutionner la production d’électricité sans avoir recours aux énergies fossiles : “Cette technique rejette 10 fois moins qu’une centrale classique en France“, défend Abdes, “d’autant plus que c’est local“. Outre le côté environnemental, cette solution facilite la logistique de l’association. En effet, 600 kg de mégots…

Lire la suite